L’effet Lindy : Pourquoi certaines technologies et oeuvres résistent au temps et à l’obsolescence

L'effet Lindy : Pourquoi certaines technologies et oeuvres résistent au temps et à l'obsolescence

Dans le monde des idées, des technologies et des oeuvres, le temps n’est pas un ennemi, c’est un allié.

C’est ce que nous apprend l’effet Lindy, une théorie qui a vu le jour à New York dans les années 60.

Selon cette théorie, plus une chose a survécu longtemps, plus elle a de chances de continuer à survivre dans le futur.

Cette durée de vie qui croît avec l’âge est plus qu’une simple statistique : elle est le signe d’une résistance au changement, à l’obsolescence et à la concurrence.

Les origines de l’effet Lindy

L’effet Lindy tire son nom d’un restaurant de New York, où des comédiens et des artistes observaient que plus un spectacle restait à l’affiche, plus il avait de chances de continuer à le faire.

L’effet stipule que l’espérance de vie future d’une chose non périssable, comme une technologie ou une idée, est proportionnelle à son âge actuel.

Ainsi, plus un livre, une théorie ou une technologie est ancienne, plus elle est susceptible de perdurer.

L’implication de Nassim Nicholas Taleb

Nassim Nicholas Taleb : Antifragile - Les Bienfaits du Désordre

Le célèbre écrivain et statisticien Nassim Nicholas Taleb a popularisé le concept dans ses différentes oeuvres.

Dans son livre Antifragile – Les Bienfaits du Désordre, il a élargi la portée de l’effet Lindy en l’intégrant à sa théorie plus large de l’antifragilité.

Taleb voit dans cet effet un indicateur de robustesse. Selon lui, la robustesse d’un élément est proportionnelle à sa durée de vie.

Résister aux ravages du temps, c’est avoir la capacité de gérer le désordre.

Il en a conclu que le temps est le meilleur moyen de juger si quelque chose est bon ou durable.

Des exemples de l’effet Lindy

Prenons l’exemple des classiques littéraires pour démontrer la pertinence de l’effet Lindy.

Si un livre est resté en vente pendant quarante ans, on peut s’attendre à ce qu’il le reste pendant encore quarante ans.

Mais s’il survit une décennie supplémentaire, alors on peut s’attendre à ce qu’il le reste en vente pendant cinquante ans de plus.

Des œuvres comme « L’Iliade » d’Homère ou « Hamlet » de Shakespeare sont des exemples parfaits.

Leur ancienneté est un témoignage de leur pertinence et de leur longévité. Cela s’applique également aux livres religieux comme le Coran et la Bible.

En technologie, des inventions comme l’écriture ou la roue montrent aussi cet effet.

Malgré les progrès technologiques, ces inventions de base restent inégalées dans leur utilité et dans leur application universelle.

Comment utiliser l’effet Lindy pour prendre de meilleures décisions ?

Comment utiliser l'effet Lindy pour prendre de meilleures décisions ?

L’effet Lindy peut guider nos décisions en matière d’investissement, d’éducation et même de consommation.

Par exemple, en éducation, se concentrer sur des sujets classiques et éprouvés par le temps (comme la philosophie ou les mathématiques) pourrait offrir une base de connaissances plus durable que des sujets ultra-spécialisés et contemporains.

C’est d’ailleurs une théorie défendue par l’entrepreneur et investisseur de la Silicon Valley, Naval Ravikant.

Il conseille de favoriser la lecture de livres anciens qui ont perduré dans le temps.

En investissement, l’effet Lindy suggère qu’une entreprise avec une longue histoire de stabilité et de croissance est probablement un meilleur pari à long terme qu’une start-up sans historique.


Envie de recevoir des astuces de développement personnel ?

Je partage des astuces de développement personnel et des informations essentielles que j’ai apprises dans mes dernières lectures tous les mardis dans ma newsletter.

Plus de 500 lecteurs ont déjà rejoint la communauté, qu’attends-tu👇 !