Nelson Mandela : « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends »

Nelson Mandela : "Je ne perd jamais, soit je gagne, soit j'apprend"

La célèbre citation « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » prononcée par Nelson Mandela après son investiture à la présidence de l’Afrique du Sud en 1994 est lourde de sens.

Après avoir lutté contre l’apartheid et défendu le droit des personnes de couleur durant toute sa vie, Nelson Mandela a été privé de sa liberté en étant emprisonné pendant plus d’une trentaine d’année dans la prison de Robben Island.

De cette expérience et des nombreuses mésaventures qu’il a subies dans sa vie, il en a conclu que l’échec n’existait pas : il s’agit seulement d’une façon d’apprendre et de s’améliorer.

Dans cet article, vous découvrirez la portée de cette citation et l’importance qu’il y a, à ne pas considérer une défaite comme un échec.

Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends : La citation expliquée

Durant les nombreuses années qu’il a passées en prison, Nelson Mandela aurait pu développer de la haine (vous pouvez découvrir son histoire dans sa propre autobiographie Un Long Chemin Vers La Liberté).

Il aurait pu avoir l’envie de se venger contre ce système politique et ces individus qui l’ont privé de sa vie pendant de si longues années.

Mais ce n’est pas l’état d’esprit qu’il a adopté.

Il a simplement compris que les erreurs qui ont été commises par le passé ne devaient pas être commises à nouveau.

À ses yeux, cet emprisonnement n’était pas une défaite, mais une leçon à apprendre.

L’échec des affrontements entre les différents partis politiques au pouvoir et la violence qui s’est répercutée en Afrique du Sud lui ont permis de mieux appréhender la situation.

C’est pour cette raison qu’il a opté pour une transition de paix avec l’ancien gouvernement qui prônait pour la ségrégation raciale lorsqu’il est devenu Président.

Selon lui, la démocratie ne pouvait être mise en place dans le pays que si les deux partis politiques parvenaient à s’entendre.

L’échec n’est pas une fin en soi

« Les difficultés brisent certains hommes mais en font d’autres. Aucune hache n’est assez tranchante pour couper l’âme d’un pécheur qui continue d’essayer… ».

Nelson Mandela

Bien qu’il puisse être difficile de rebondir lorsqu’on échoue, rester bloqué sur un échec n’est pas une meilleure alternative.

En partant du principe que nous échouerons tous à un moment donné de notre vie, il est préférable de ne pas s’arrêter sur un échec.

Le plus important est de considérer l’événement comme un défi de la vie qu’il faut surmonter.

Ce changement de perspective est nécessaire afin que nous puissions apprendre de nos erreurs.

Des recherches scientifiques sur l’échec ont démontré que les personnes qui échouent tendent ensuite à mieux réussir que les autres, dès lors qu’elles ont appris de leurs erreurs.

La citation de Nelson Mandela « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » prend alors tout son sens.

Dans ce genre de situation, avoir un état d’esprit positif et optimiste permet de changer une défaite en une victoire.

En échouant, vous serez encore plus motivé à l’idée d’accomplir vos objectifs.

L’adversité vous donnera une raison supplémentaire de vous dépasser et d’en faire davantage.

Comprendre pourquoi on a échoué

Afin de transformer un échec en une leçon, vous devrez comprendre les causes de cet échec.

Si vous ne prenez pas le temps d’analyser les événements ou de faire une introspection sur vos actions et votre mentalité, vous répéterez en boucle les mêmes erreurs du passé.

Pour beaucoup de personnes, l’échec est dû à un manque de persévérance. Elles s’arrêtent dès lors qu’elles rencontrent une quelconque difficulté.

Mais il faut comprendre que l’échec fait pleinement partie de nos vies.

C’est pour cette raison que la persévérance et la constance permettent en partie d’y pallier.


Envie de recevoir des astuces de développement personnel ?

Je partage des astuces de développement personnel et des informations essentielles que j’ai apprises dans mes dernières lectures tous les mardis dans ma newsletter.

Plus de 500 lecteurs ont déjà rejoint la communauté, qu’attends-tu👇 !