Le Plateau du Potentiel Latent : leçon tirée du livre “Un rien peut tout changer”

Plateau du Potentiel Latent

Ce que m’a appris ma dernière lecture

Dans son livre Un rien peut tout changer, James Clear met en évidence la théorie du Plateau du potentiel latent.

Cette théorie explique que nos bonnes habitudes peuvent nous sembler inutiles jusqu’à ce que nous franchissions un certain seuil. Nous avons l’impression que les progrès se font de manière linéaire, alors qu’en réalité, ils sont exponentiels.

Découvrez comment changer vos habitudes de vie en lisant cet article.

Graphique représentant le plateau du potentiel latent
Source : “Un rien peut tout changer” de James Clear

James Clear utilise l’analogie du glaçon pour illustrer cette théorie : en dessous de 0°C (-3, -2, -1, -0,25), un glaçon reste solide malgré les variations de température. Mais dès que la température atteint 0°C, le glaçon fond. 

Un minuscule changement déclenche une grande métamorphose.

La période pendant laquelle on ne voit pas de progrès est appelée la vallée de la déception. C’est à ce moment-là que le doute s’installe et que l’envie d’abandonner se fait plus pressante.

En réalité, les bénéfices s’accumulent discrètement, mais ils ne sont pas encore suffisamment significatifs pour produire des résultats notables.

Ce n’est que lorsque le seuil est franchi que les résultats deviennent visibles et que l’on ressent véritablement le progrès.

Beaucoup de personnes arrêtent leurs efforts lorsqu’elles sont encore dans la vallée de la déception. Il ne leur manquait qu’un petit effort supplémentaire pour voir la progression.

Une astuce de développement personnel

Trois leçons sont à retenir de la théorie :

  1. Ne pas s’attacher aux résultats immédiats, mais rester focalisé sur le succès à long terme.
  2. Ne pas se décourager et continuer de persévérer même quand les progrès sont invisibles.
  3. Maintenir les bonnes habitudes et l’effort pour atteindre le seuil où les résultats deviennent visibles.

Citation de la semaine

“De nombreux échecs de la vie sont le fait de personnes qui n’ont pas réalisé à quel point elles étaient proches du succès lorsqu’elles ont abandonné.”

Thomas Edison