Comment Développer son Sens Relationnel : 4 Astuces qui Fonctionnent Réellement

Comment developper son sens relationnel ?

Avoir le sens relationnel est une compétence conférant un avantage de taille à ceux et celles qui la possède. Que ça soit pour communiquer efficacement, influencer les autres ou imposer ses idées, avoir le sens relationnel est primordial dans les relations sociales et pour bien s’intégrer dans la société.

Le savoir-faire relationnel est si important dans le monde professionnel, qu’à un niveau de formation égal entre deux prétendant à un poste, les employeurs sélectionneront la personne qui a le sens relationnel le plus développé. 

Injuste, allez-vous me dire ? Oui, mais c’est ainsi que nos sociétés sont faites. Je vous conseille donc de tirer profit de cet avantage et de développer cette compétence.

Comme nous allons le voir par la suite, posséder un sens relationnel ne dépend pas uniquement de capacités verbales : de nombreux aspects rentrent en compte quand on aborde le domaine relationnel. Pas de panique, vous possédez déjà la plupart des compétences nécessaires, il suffira juste de les travailler davantage.

C’est quoi le sens relationnel ?

Le sens relationnel est la compétence qui nous permet d’interagir et de communiquer efficacement avec les individus de notre société. Il s’agit d’une compétence qui repose sur des capacités distinctes et particulières telles que l’écoute attentive, l’éloquence, le charisme ou la positivité.

Avoir le sens du relationnel, c’est ressentir quel est le bon moment, et de quelle façon dire les choses. C’est également interagir avec un degré d’émotion approprié pour chaque situation.

Néanmoins, le fait que chaque culture possède des caractéristiques sociales et des coutumes propres, certains principes fonctionneront mieux dans certaines cultures que d’autres.

Pourquoi développer son sens relationnel ?

Certains d’entre vous pourraient affirmer qu’il est tout à fait possible de communiquer naturellement, qu’il n’y a pas besoin de compétences supplémentaires ou de connaissances en la matière, et que tout cela est donc superflu.

Laissez-moi vous prouver le contraire et vous montrer qu’avoir une aisance relationnelle peut vous aider dans énormément de domaines de votre vie, et pas que professionnellement.

Quotidiennement

Dans la vie de tous les jours, on est sans cesse confrontés aux autres. On doit s’exprimer et faire savoir nos intentions, tout en s’assurant qu’on ne menace pas celles des autres.

Un sens du relationnel développé permet de rendre ces interactions plus faciles et plus naturelles. Les relations sont plus durables et nous servent davantage au quotidien. On a moins tendance à faire des faux pas, on trouve plus facilement les mots et la façon de s’y prendre. En récompense, on obtient beaucoup plus facilement ce qu’on veut des autres.

Socialement

Développer son sens des relations permet de renforcer les liens sociaux

L’existence d’un lien social fort a pour effet l’amélioration de la santé physique et mentale. On se sent bien psychologiquement quand on est entouré d’individus qui nous soutiennent, nous motivent et nous aident en cas de problème. 

Ces liens nous permettent également d’avoir accès à plus d’opportunité sociales et professionnelles.

Professionnellement

Regardez autour de vous, la plupart des individus qui occupent des postes importants ont soit un très grand bagage technique, soit un très grand sens des relations (il n’y a presque aucune barrière pour les individus ayant les deux).

Au travail par exemple, avoir de bonnes relations et pouvoir s’en servir est nécessaire, car il s’agit d’un endroit où nous passons plus de la moitié de nos journées. 

Si nous ne sommes pas capables d’avoir de bonnes relations avec les autres, ou du moins faire semblant, nous ne pouvons pas nous épanouir et réaliser notre travail convenablement.

C’est une compétence encore plus importante pour les individus occupant la fonction de manager : il est impossible de diriger convenablement une équipe si on ne possède pas d’aptitudes relationnelles poussées. 

Je peux m’avancer et dire qu’on a tous eu dans nos carrières professionnel un manager dont les qualités sociales et relationnelles n’étaient pas du tout développées, rendant alors les communications très difficiles.

Comment développer son sens relationnel ?

Il est possible de développer son sens relationnel en travaillant sur les compétences que nous allons voir ci-dessous :

1) Écoutez attentivement

Bien que vous puissiez penser le contraire, savoir bien écouter est beaucoup plus important que bien communiquer. Les deux capacités vont certes de pair, mais si vous n’écoutez pas bien ce que votre interlocuteur à vous dire, tout ce que vous lui répondrez par la suite sera inutile.

Ecouter attentivement vous permettra ainsi d’obtenir de précieuses informations qui vont vous permettre de rétorquer convenablement.

Comme le dit Jay Shetty dans son livre Penser comme un moine, vous devez adopter l’état d’esprit de l’explorateur, c’est à dire favoriser la continuité du dialogue et écouter ce que votre interlocuteur à a dire, sans chercher à imposer vos opinions.

Le plus souvent, la personne avec laquelle vous parlez recherche seulement une oreille attentive à qui se confier. Mais ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas seulement de tendre l’oreille et d’être présent.

Il faut que vous ressentiez les émotions et le message que la personne veut réellement vous transmettre, tout en lui montrant que vous comprenez et que êtes bien attentif.

Ne donnez votre avis que si votre interlocuteur vous le demande. S’il ne vous le demande pas, dites-lui simplement que vous comprenez ce qu’il ressent. Vous n’êtes pas obligé d’être en accord avec la personne, mais ne tentez pas d’imposer votre opinion si vous pensez qu’elle peut le blesser.

Afin de renforcer l’impression d’attention, regardez votre interlocuteur droit dans les yeux et ne vous laissez pas distraire par ce qui se passe autour. Hocher régulièrement la tête afin de montrer que vous êtes toujours attentif à la discussion.

Écouter attentivement, c’est s’assurer d’avoir des relations qui durent.

2) Communiquez habilement

Parlez lentement

Alors que les individus stressés ou déstabilisés tendent à parler très vite, les bons orateurs prennent leur temps pour parler. Ils laissent les autres s’imprégner de leurs paroles et leur donnent le temps de comprendre.

Parler vite dans une situation d’inconfort est une réaction inconsciente. Prenez en conscience et laissez-vous le temps de penser et d’organiser vos idées. Vous n’êtes pas obligé de rétorquer du tic au tac. Prenez des inspirations, calmez-vous, réfléchissez et parlez quand vous vous sentez prêt.

Gagnez l’attention de votre interlocuteur

Dans son livre Comment se faire des amis, Dale Carnegie conseille de parler de choses qui intéressent votre interlocuteur afin d’avoir toute son attention, car un individu dont vous avez l’attention sera plus à même de répondre positivement à vos sollicitations.

Maitrisez votre langage corporel 

Vous avez dû l’entendre des milliers de fois, le langage corporel révèle autant de choses que la communication verbale : vous n’avez pas besoin de dire que vous êtes tristes pour que les autres le remarquent, votre posture et votre manière d’agir transmettent le message à votre place.

Veillez donc à maîtriser votre langage corporel. Évitez au maximum les gestes parasites comme se gratter le visage ou croiser ses bras, ces derniers pourraient témoigner de votre état de stress ou de gêne sans que vous ayez à prononcer un seul mot.

Soyez authentiques

Évitez de surjouer vos prises de paroles, soyez authentiques. Vos discours doivent refléter vos valeurs et votre personnalité, car sinon, les autres s’apercevront rapidement que vous n’êtes pas ce que vous prétendez être, et il est très dur de se défaire d’un mauvais jugement. 

Allez droit au but

Quoi de plus ennuyant que quelqu’un qui raconte tout, sauf ce qu’il veut vraiment dire. Allez droit au but, et n’utilisez des détours que s’ils servent à mettre en valeur ce que vous avez à dire.

Dans la communication, quelqu’un qui a perdu patience et vous a jugé n’écoutera plus ce que vous avez à dire. Vos amis et votre famille seront les seuls à ne pas vous juger et à vous écouter si vous vous éternisez et perdez le sens de votre discours.

Interagissez avec des inconnus

C’est en interagissant avec des inconnus que vous progresserez le plus en communication. Les interactions avec des inconnus vous offrent la possibilité de tester vos compétences dans des conditions extrêmes où se mêlent peur, stress et doute. 

Un mélange parfait pour apprendre à être à l’aise en toutes conditions.

Essayez d’aborder des inconnus dans la rue et parlez avec eux du beau temps et de la pluie. Vos discussions n’ont pas à avoir de sujet particulier, c’est uniquement pour vous habituer à prendre la parole et maîtriser l’art des banalités.

3) Contrôlez vos émotions

Dans toutes les relations, si vous laissez vos émotions vous contrôler, vous ne parviendrez pas à créer de liens durables et qualitatifs.

Il est très difficile de donner sa confiance à un individu qui ne sait pas contrôler ses émotions, car celles-ci ont tendance à le faire réagir sur le qui-vive, sans filtre, et le font souvent dire des choses qui peuvent être regrettables et impardonnables.

Ne réagissez jamais sur le moment, prenez du recul, laissez les choses passer et revenez-y à tête reposée.

J’aborde le sujet du contrôle des émotions plus en détail dans un de mes articles, mais pour résumer celui-ci :

  • Les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises, mais essentielles
  • Vous ne pouvez pas supprimer vos émotions
  • Identifier ses émotions et les événements susceptibles de les déclencher permet de se défaire de leurs emprises
  • Il est possible d’atténuer ses émotions en pratiquant la relaxation et la méditation

4) Soyez positifs

Tout le monde aime être entouré d’individus positifs : ceux sont des personnes qui ne se plaignent que très rarement, aiment la vie et les sorts qu’elles leur réservent. Ils attirent plus facilement les autres, inspirent la sympathie et l’admiration : tout un tas de chose de facilitant la création des relations.

Être positif, c’est ne pas critiquer les collègues et les amis dès qu’ils ont le dos tourné. C’est aussi être une personne digne de confiance, envers laquelle les gens peuvent s’orienter s’ils ont besoin d’un jugement avisé ou d’une écoute attentive.

Attention, je ne dis pas que vous devez réprimer votre nature et vos valeurs pour être positif. La positivité ne consiste pas non plus à passer le plus clair de son temps à sourire naïvement et écouter les plaintes des autres. 

Il s’agit principalement d’un état d’esprit, qu’il est notamment possible de développer en pratiquant des exercices de pensées positives comme l’affirmation ou la gratitude.

Commencez, dès aujourd’hui à vous exercer afin de profiter des nombreux bénéfices de la positivité. Celle-ci va vous permettre de développer votre sens des relations de manière naturelle. Vous n’avez pas à vous forcer à accomplir des choses, il vous suffit de rester vous-même, positif, pour attirer la bienveillance des autres.

Laisser un commentaire