Comment être plus à l’aise socialement ?

Comment être plus à l'aise socialement ?

Il vous arrive trop souvent de ne pas vous sentir à l’aise socialement lorsque vous êtes avec d’autres personnes ? Vous ne savez pas quoi dire, quoi faire et comment vous comporter ?

Pour de nombreuses personnes, communiquer et échanger avec les autres représentent un réel défi.

S’il est beaucoup plus facile pour vous de communiquer et de vous exprimer à travers les réseaux sociaux plutôt que dans la vraie vie, il se peut que votre problème soit dû à un manque de compétences sociales et relationnelles.

Comment être plus à l’aise socialement ?

Pour être plus à l’aise socialement, vous devez constamment sortir de votre zone de confort.

Multipliez les interactions sociales et apprenez de vos expériences.

Au fil du temps, vous vous sentirez de plus en plus à l’aise et finirez par développer une aisance relationnelle que vous pourrez utiliser quotidiennement.

1) Soyez vous-même

Soyez vous-même

Nous avons tous des doutes et la peur du jugement des autres, mais vous ne devez pas laisser cette peur vous empêcher d’être qui vous êtes vraiment.

N’essayez pas de masquer votre personnalité non plus, adaptez-vous juste à la situation.

Acceptez vos qualités, vos défauts et soyez vous-même, vous vous sentirez beaucoup plus à l’aise socialement de cette façon.

Si vous êtes quelqu’un de blagueur, allez-y ! Sortez toutes les blagues de votre répertoire, n’ayez pas peur de paraître ridicule.

Tant que votre comportement et vos mots n’ont pas pour vocation de blesser les autres, laissez-vous aller.

2) Laissez vos pensées de côté

Les personnes qui souffrent d’anxiété sociale ont pris l’habitude de porter leur attention sur leurs pensées et tendent à imaginer ce que les autres personnes peuvent penser d’elles.

C’est une mauvaise habitude qui crée un stress constant et empêche d’être socialement à l’aise.

Si vous vous reconnaissez dans cette description, sortez de votre tête et laissez vos pensées de côté.

Vous devez absolument changer vos croyances négatives qui vous font croire que les autres personnes sont constamment en train de juger ce que vous faites.

En portant votre attention sur ce qui se passe autour de vous plutôt que sur vous-même, vous vous sentirez plus aptes à apprécier le moment présent.

3) Réalisez que la plupart des personnes sont concentrées sur elles-mêmes

Réalisez que la plupart des personnes sont concentrées sur elles-mêmes

Réalisez que tout comme vous, les autres personnes sont concentrées sur elles-mêmes.

Chacun est obnubilé par sa propre personne.

Tout le monde s’en fout du gros bouton que vous avez sur le front, chacun pense à ses problèmes personnels.

Vous n’avez pas besoin d’être parfait dans tout ce que vous faites ou dites non plus.

En comprenant ça, vous parviendrez plus facilement à vous détendre et à être plus à l’aise socialement.

4) Affrontez vos peurs

Les peurs, qu’elles soient justifiées ou non, peuvent vous empêcher de vivre votre vie, moins vous les affrontez et plus elles se renforcent.

En laissant la peur prendre le dessus sur vous, vous entretenez vos croyances négatives à l’idée de socialiser.

L’anxiété sociale se nourrit de vos peurs. Tous les événements qui vous demandent de socialiser vous paraîtront plus durs qu’ils ne le sont réellement.

Vous devez absolument passer à l’action et dépasser votre peur d’agir.

Devenez un yes-man, dites oui à toutes les propositions qu’on vous fait et qui vont vous permettre de socialiser.

En affrontant vos peurs sociales, vous deviendrez socialement plus à l’aise.

5) Montrez de l’enthousiasme

Montrez de l'enthousiasme

Si vous vous engagez dans des conversations et que votre énergie semble au plus bas, les autres personnes risquent de vous donner la réciproque.

Vous n’allez pas attirer à vous des personnes qui vont vous permettre de bien vous sentir.

Les gens préfèrent être avec des personnes positives et ils vous le feront ressentir.

Le fait d’être enthousiaste va vous aider à avoir de meilleures interactions avec les autres.

Pratiquer quotidiennement la pensée positive peut vous permettre d’augmenter votre enthousiasme.

L’énergie positive que vous transmettez va créer de bonnes ondes autour de vous.

6) Sortez constamment de votre zone de confort

Si vous n’avez pas pris l’habitude d’avoir des interactions sociales, il est tout à fait normal que vous ne vous sentiez pas à l’aise socialement.

Comme pour beaucoup de pratiques, c’est en sortant constamment de votre zone de confort que vous deviendrez de plus en plus à l’aise.

En vous forçant à parler avec les autres, en participant à des événements sociaux, vous gagnez de l’expérience.

Si on prend pour exemple les boîtes de nuit, votre première soirée dans une boîte risque d’être très malaisante et très étrange.

Des gens qui dansent de partout, des personnes qui essaient de communiquer, d’autres qui se draguent, puis vous au milieu qui ne savez pas quelle attitude adopter.

Je vous assure que si vous vous forcez à y aller régulièrement et à vous y habituer, les boîtes de nuit deviendront un lieu dans lequel vous serez parfaitement à l’aise.

Au fur et à mesure que vous prendrez confiance en vous en sortant de votre zone de confort, vous apprendrez à vous adapter à chaque situation qui se présentera à vous.

7) Développez votre sens relationnel

Développez votre sens relationnel

Une des raisons qui peut expliquer que vous ne soyez pas à l’aise socialement est votre manque d’aisance relationnel.

Il se peut que vous n’ayez pas confiance en votre capacité à communiquer et à établir des liens avec les autres.

Les personnes introverties et les timides risquent également de ne pas être à l’aise avec des personnes qu’elles ne connaissent pas, elles doivent travailler davantage à améliorer leur sens relationnel.

Là encore, sachez que vous n’êtes pas seul à douter de vos capacités.

Si c’est le cas et que vous manquez réellement de compétences, sachez qu’il est possible de développer votre sens relationnel.

En travaillant sur des aspects comme l’écoute attentive, la communication et l’art de la persuasion, vous vous sentirez plus à l’aise socialement.

8) Surveillez votre langage corporel

Vous n’avez pas besoin de parler pour que les autres personnes remarquent si vous êtes à l’aise ou non.

Tout votre corps s’exprime à votre place, il envoie des signaux qui sont interprétés inconsciemment par ceux autour de vous.

Votre attitude, la façon dont vous vous tenez et utilisez votre corps ont également une influence sur votre état d’esprit.

Vous ne pourrez pas vous sentir à l’aise et avoir confiance en vous physiquement si vous avez constamment le dos et les épaules recroquevillés.

En étant relaxé et en ayant une posture droite et confiante, vous renforcez positivement votre confiance en vous.

Vous renforcez également la perception que les autres ont de vous.

Dans son  livre Le charisme démythifié, Olivia Fox Cabane affirme que le langage corporel est le vecteur principal du charisme.

Prenez donc l’habitude de surveiller votre posture.

9) Apprenez de vos expériences passées

Apprenez de vos expériences passées

Vos premières expériences sociales ne risquent pas d’être les meilleures, mais vous devez vivre ces expériences pour découvrir les moments où vous vous sentez le plus à l’aise.

Vous allez faire des erreurs qui ne vont pas être acceptées socialement, cela va être gênant et malaisant pour vous, mais ce n’est pas grave.

Prenez le temps de revenir sur ces événements et comprenez ce qui n’allait pas dans votre attitude et dans vos paroles.

Peut-être que votre style vestimentaire ne se prêtait pas à l’environnement ou vous étiez ?

Peut-être avez-vous senti un décalage avec les personnes qui étaient présentes ?

Soyez prêt à apprendre de vos erreurs et à changer complètement d’environnement si vous sentez que celui-ci n’est pas fait pour vous.

Si vous n’aimez vraiment pas les bars et que vous ne vous y sentez pas à l’aise dedans, arrêtez d’y aller.

Il existe des dizaines d’autres lieux où vous pouvez aller et qui sauront vous contenter.


Abonne-toi à la Newsletter et reçois régulièrement des conseils sur le développement personnel. Plus de 2,000 lecteurs ont déjà rejoint la communauté, qu’attends-tu ?