La pensée positive permet d’être beaucoup plus heureux

La pensée positive est souvent négligée dans le bien-être, mais celle-ci a réellement le pouvoir de nous rendre beaucoup plus heureux.

La quête du bonheur n’est pas quelque chose de simple, et bien souvent, on confère à tort sa responsabilité aux éléments matériels que l’on possède ou non.

On a tout faux…

Une fois en possession de la chose qui nous faisait tant envie et sur laquelle reposait le prétendument bonheur, on se lasse et on passe à nouveau à autre chose.

La seule vraie façon pour être réellement heureux est de contrôler ses pensées et la communication qui s’opère en soi.

Avec les nombreux résultats d’études scientifiques disponibles sur le sujet, on sait indéniablement que la pensée influence grandement l’état de santé mental et physique.

C’est dans ce contexte que l’utilisation de la pensée positive peut avoir un réel impact sur l’obtention du bonheur dans sa vie.

Le pouvoir de la pensée positive

Le bonheur et la joie sont le résultat d’une communication interne, la façon de voir le monde et d’interpréter les expériences et les événements de la vie sont propres à chaque individu.

Chacun réagit différemment à ce qu’il lui arrive : positivement ou négativement, et ce choix-là peut avoir une très forte influence sur la façon de vivre sa vie.

Néanmoins, pour la plupart des individus cette réaction s’opère automatiquement et bien souvent elle est négative.

Il est compréhensible de douter de la réelle efficacité de la pensée positive et vous poser la question suivante:

Pourquoi penser positivement me permet-il d’être heureux ? Cela ne résout aucunement les problèmes que je rencontre. 

Comme je l’ai dit précédemment, tout dépend de la façon dont on interprète les choses, si une expérience négative vous arrive, vous devez être capable d’en tirer des conclusions positives et ce même si sur le moment présent rien ne semble l’être.

C’est dans les épreuves difficiles que l’être humain apprend et s’améliore le plus.

Peu importe la douleur et la frustration qui est ressentie sur le moment présent, il faut toujours essayer de penser positivement.

Evidemment, selon la gravité ou l’importance de l’expérience vécue, vous aurez besoin de plus ou moins de temps pour passer outre, mais il faut dès que possible reprendre le contrôle de ses pensées pour éviter que celles qui sont négatives vous rongent de l’intérieur.

À force de pratique, cela deviendra une habitude et un automatisme.

Comment les pensées positives affectent-elles le cerveau ?

Lorsque vous pensez, des réactions chimiques s’opèrent votre cerveau. Elles font de vous ce que vous êtes et définissent votre réalité.

Quand le cerveau reçoit une information, il l’interprète et votre corps tout entier réagit à ce stimulus.

Une de ses caractéristiques principales et qu’il s’adapte à la tendance qu’il reçoit ; plus ce qu’il reçoit est positif et plus il tendra à aller dans ce sens.

Au lieux de voir davantage de négativité dans un problème, il y verra des solutions et une manière de s’améliorer.

Toutes les pensées qui s’opèrent en soi peuvent partiellement se contrôler, et comme le décrit David Goggins dans son livre Can’t Hurt Me (vous pouvez trouver le résumé du livre ici), nos décisions sont influencés par notre mental, tel un gouverneur qui nous dirige et dont le but est de nous protéger face à notre environnement.

Si votre mental reçoit intentionnellement et quotidiennement des pensées positives de votre part, il s’adaptera à ce mode de communication et utilisera plus facilement ce type de langage pour communiquer avec vous.

Ce qui arrive le plus souvent, c’est qu’on se concentre davantage sur les choses négatives qui nous arrivent plutôt que sur les choses positives qui en émanent.

Toute cette négativité prend une place trop importante, alors qu’elle est souvent minime par rapport aux événements.

Les études scientifiques ont démontré que le cerveau réagit de la même façon face à une expérience réelle et une expérience imaginaire, il ne fait pas de distinction.

Si grâce à votre imagination vous développez des pensées positives, votre cerveau interprétera cela comme étant quelque chose de réel..

Les pensées peuvent être les éléments déclencheurs de certaines émotions, c’est pour cette raison qu’il faut favoriser celles qui sont positives à celles qui sont négatives.

À la différence d’une émotion, les effets d’une pensée ne sont pas éphémères, elles peuvent perdurer dans le temps et entraîner une dynamique qui peut tantôt être positive ou négative selon les pensées associées.

Grâce à elles, vous allez éprouver des émotions de joie et d’amour, cela va agir en cercle vertueux et vous ressentirez davantage de ces émotions-là.

Les pensées positives jouent d’ailleurs un grand rôle dans l’estime de soi, en développant l’habitude de prononcer des affirmations positive, vous vous sentirez beaucoup plus confiant.

Vous comprenez donc pourquoi il est préférable de d’avoir cette bonne habitude de penser positif.

Le pouvoir de la pensée négative

Maintenant que nous avons expliqué les tenants de la pensée positive, penchons-nous sur la pensée négative, car celle-ci peut être hautement destructrice si elle n’est pas maîtrisée.

Comment les pensées négatives affectent-elles le cerveau ?

De la même façon que les pensées positives, les pensées négatives envoient elles aussi un signal au cerveau qui fera sa propre interprétation.

Plus vous accorderez d’importance aux expériences négatives, et plus votre cerveau aura des réactions qui vont dans ce sens.

Les pensées négatives permettent d’entretenir cette dynamique.

Le problème qui se pose lors des jugements négatif est qu’ils ne permettent pas de voir le bon côté associé aux choses.

Vous aurez énormément de mal à vous détacher de votre jugement et votre cerveau renforcera cette perspective.

Finalement vous verrez du négatif dans toutes les choses qui ne le sont pas vraiment, tout sera surévalué pour aller vers cette tendance.

En entretenant cette dynamique, votre cerveau sera programmé pour continuer à réagir de cette façon.

Il ne voit plus de solutions aux problèmes, il les aggrave !

C’est là que les émotions rentrent en actions, elles entraînent à leur tour des pensées négatives qui elles-mêmes entraînent des émotions négatives.

Cela devient un cercle vicieux, comme une maladie qui subsiste et dont il est très difficile de se séparer.

Même s’il est bien présent, vous ne parviendrez pas à ressentir le bonheur, votre cerveau vous en détournera.

Prenons l’exemple suivant qui décrit parfaitement ce procédé.

Après d’une rupture amoureuse, il est très difficile de penser positif et c’est compréhensible.

Un temps de deuil est absolument nécessaire, mais il ne doit pas trop durer, sinon c’est la dépression qui prend le dessus.

Ce qu’il se passe, c’est que l’on a tendance à ressasser la chose sans relâche à toujours se questionner sur ce qui aurait pu ou aurait dû marcher dans la relation.

On ne cherche pas à voir le positif dans cette situation qui est certes triste, mais dont il est absolument nécessaire de se détacher.

Car sinon, votre mental dirigé par votre cerveau devient alors acteur et se met à participer à toute cette négativité.

On ne voit plus que du négatif dans sa vie, on a du mal à voir clairement, les pensées entrainent encore plus de tristesse et peut s’en suivre une dépression.

Celle-ci est auto-alimentée par la dynamique des pensées négatives, et vous voilà au centre du cercle vicieux dans toute sa splendeur.

La seule façon de guérir est de casser cette mauvaise dynamique, notamment par l’utilisation de pensées positives.

Nous allons maintenant voir différentes techniques pour parvenir à changer sa mauvaise façon de penser.

La pensée positive grâce à la visualisation

Dans une étude scientifique menée en 2016 sur 102 patients diagnostiqués avec des troubles de l’anxiété, les chercheurs ont demandé à une partie des patients de visualiser des résultats positifs émanent de leurs troubles.

À la suite de l’expérience, les individus qui ont eu recours à la visualisation positive ont signalé être beaucoup plus heureux et ont constaté une baisse de leur anxiété.

Comme je vous l’ai dit précédemment, le cerveau ne sait pas faire de distinction entre l’imaginaire et le réel.

On va donc utiliser cette caractéristique pour provoquer les mêmes ressentis d’une expérience heureuse et positive grâce notre imagination.

Fermez vos yeux et imaginez-vous des événements qui sont susceptibles de vous rendre heureux.

Grâce à votre imagination, vous allez créer des moments de bonheur ou vous êtes en train de ressentir de la joie et de l’amour. Sachez qu’Il n’y a pas de limite à votre créativité.

Si vous rencontrez un problème dans votre vie, imaginez une suite beaucoup plus heureuse !

Par exemple, si votre rêve est de nager au milieu de dauphins et que vous êtes sûr que cela vous rendra beaucoup plus heureux ? Imaginez alors cette scène dans votre tête et essayez de la vivre pleinement !

Plus il y’a de détails et mieux c’est.

Vous pouvez aussi revenir sur des événements heureux que vous avez déjà vécus grâce aux souvenirs.

Par exemple lorsque vous avez eu votre diplôme ou lorsque vous étiez en vacances sur une plage d’une île paradisiaque.

Souvenez-vous des sensations et des émotions que vous avez ressenties à ce moment-là, essayez de les revivre mentalement et sous toutes leurs caractéristiques : les odeurs que vous aviez senties à ce moment-là, le sourire sur votre visage, votre joie…

Les affirmations positives

En prononçant des affirmations positives quotidiennement et à plusieurs reprises, vous modifierez le langage que vous entretenez avec vous-même et avec votre cerveau.

Cela marche avec toutes sortes d’affirmations tant qu’elles sont positives.

Le but est de remodeler de manière volontaire ce langage afin que les pensées inconscientes deviennent elles aussi positives.

Elles peuvent être prononcées à haute voix ou dans sa tête. N’hésitez pas a les prononcer plusieurs fois durant la journée.

Vous devez affirmer des éléments positifs, ils doivent être formulés au présent, comme s’ils faisaient parfaitement partie de votre réalité.

Si par exemple vous vous surprenez à dénigrer inconsciemment votre taille et que cela devient un complexe, vous pouvez désormais affirmer « je suis grand de taille ».

Au début, cela va vous sembler bizarre et incohérent, mais votre cerveau va finir par accepter cette idée qui deviendra une habitude pour lui et ainsi vous ne vous dénigrerez plus.

Voici quelques exemples d’affirmations positives que je répète tous les jours :

  • Je suis heureux et je rencontre du succès dans ma vie.
  • J’ai confiance en moi et en mes capacités.
  • Je reste toujours calme quelque soit la situation qui se présente à moi, et je parviens toujours a maîtriser mes émotions.

La gratitude

Exprimer sa gratitude fait partie des éléments principaux lorsque l’on veut utiliser les pouvoirs de la pensée positive.

En effet, a plupart des études scientifiques soutiennent que la gratitude a un effet positif sur le bien-être.

Aux États-Unis par exemple, des docteurs de l’université de Miami ont prouvé que ceux qui exprimaient leur gratitude pendant une certaine période se sentaient mieux dans leur vie et étaient beaucoup plus optimistes que ceux qui ne le faisaient pas.

Que signifie la gratitude ?

La gratitude c’est la reconnaissance et l’appréciation des événements et des expériences de votre vie.

En reconnaissant et en appréciant ce que vous possédez et avez vécu jusqu’à présent, vous ne portez plus l’attention sur ce qu’il vous manque.

La gratitude apporte du bonheur et du bien-être à ceux qui la pratiquent car la concentration est portée sur des pensées positives.

Des personnalités comme Anthony Robbins ou Steve Harvey sont de fervents pratiquants de la gratitude.

Comment exprimer sa gratitude ?

Il existe différentes façons d’exprimer sa gratitude, je vais vous donner quelques-unes d’entre elles.

Remercier une personne ou un événement de votre vie pour ce qu’ils vous apportent ou vous ont apportés. Vous pouvez aussi souhaiter du bonheur à d’autres personnes.

Cela peut se faire tout aussi bien mentalement qu’à l’écrit, en tenant par exemple un journal de gratitude.

Selon vos croyances, cela peut avoir une portée religieuse ou bien de l’ordre de la nature. Libre à vous de choisir qui vous voulez remercier.

  • Je remercie ma femme de m’apporter son soutien tous les jours 
  • Je remercie Dieu d’être en bonne santé 
  • Je souhaite du bonheur à mon frère 

Libre à vous d’exprimer votre gratitude comme vous le souhaitez, je conseille pour ma part de pratiquer la gratitude au réveil, c’est une habitude qui permet de commencer sa journée sur une note positive.

Tout comme les affirmations positives, la pratique de la gratitude doit être régulière pour que des effets puissent être constatés.

Des livres sur la pensée positive

Pouvoir illimité

Un des livres qui m’a permis d’améliorer mes connaissances sur le sujet et qui a littéralement changé la façon dont j’interprète les événements de la vie est Pouvoir illimité de Anthony Robbins.

Le pouvoir du moment présent

Le deuxième livre que je conseille à chaque fois qu’il s’agit d’apprendre à contrôler ses pensées, son mental ou ses émotions est Le pouvoir du moment présent de Eckhart Tolle.

En appliquant les conseils de ce livre et notamment en vous exerçant à la méditation, vous parviendrez à mieux contenir vos pensées.

Ce qu’il faut retenir

La pratique de la pensée positive est très efficace lorsqu’on a besoin de se sentir plus heureux, par exemple à la suite d’événement douloureux comme une rupture amoureuse ou lors d’un échec personnel.

La pensée positive vous apporte du bonheur et ne nécessite pas d’effort intense de votre part pour fonctionner, car tout se passe intérieurement au niveau de votre mental.

Après avoir pris l’habitude de vous exercer aux différentes méthodes décrites précédemment, vous allez pouvoir créer des automatismes inconscients qui vont permettre à votre cerveau de vous procurer des émotions de joie et de bonheur.

Laisser un commentaire