Comment arrêter de trop penser ?

Comment arrêter de trop penser ?

Trop penser est une habitude pouvant vous causer des troubles de la concentration et vous faire ressentir de l’anxiété.

Toutes ces raisons expliquent parfaitement pourquoi vous avez envie de trouver des solutions. 

Dans cet article, vous découvrirez cinq conseils avisés pour y parvenir.

Comment arrêter de trop penser ?

1) Engagez-vous dans plus d’activités 

Engagez-vous dans plus d’activités

Une inactivité prolongée vous laisse trop de temps libre pour réagir à vos pensées.

Étant donné que l’objet de celles-ci est souvent orienté vers le même sujet, porter votre attention et faire une activité sur un sujet que vous aimez peut vous permettre d’arrêter de trop penser.

Répondre aux questions suivantes vous permettra de trouver des activités qui captiveront votre attention :

  • Quelles sont les choses qui captivent totalement votre attention ?
  • Avez-vous des passions ?
  • Quelles sont les activités que vous aimez pratiquer ?

Que ce soit visiter des musées, faire du sport ou lire des livres, vous devez trouver ces choses que vous aimez faire et y consacrer une partie de votre journée.

Le plus important est que vous ne restiez pas toute la journée à contempler vos pensées négatives et à ruminer.

2) Organisez votre journée

Lorsque vous êtes en proie à des pensées compulsives, il est préférable que vous organisiez vos journées.

Chaque matin, prenez le temps de noter les activités que vous devez réaliser pour le reste de la journée.

Cela vous permettra de ne pas avoir trop de moments à vide qui vous laisseront l’occasion de ressasser vos pensées.

3) Discutez de vos pensées 

Discutez de vos pensées 

Il existe un dicton populaire selon lequel un problème partagé est à moitié résolu.

Lorsque vous gardez vos tracas et vos pensées pour vous-même, celles-ci ont tendance à revenir fréquemment dans votre tête, au point de ne plus pouvoir les contrôler.

C’est pour cette raison que je vous conseille de partager vos pensées et vos problèmes avec quelqu’un d’autre.

Cela vous ôtera d’un poids et un avis extérieur vous permettra d’y voir plus clair.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour partager vos problèmes avec des personnes que vous connaissez, vous pouvez rechercher des forums où se retrouvent habituellement les personnes qui rencontrent les mêmes difficultés que vous.

Le forum Doctissimo est un très bon exemple de site où vous pouvez parler ouvertement de vos pensées, de vos problèmes et poser des questions.

4) Soyez heureux

Lorsque vous êtes vraiment heureux, les pensées intempestives n’existent pas vraiment, où du moins, elles ne vous dérangent pas.

Des études publiées par la Harvard Medical School ont révélé que les sentiments de tristesse pouvaient nuire au processus de réflexion.

Lorsque vous êtes triste et déprimé, certaines parties de votre cerveau commencent à agir différemment, plus vous vous attardez sur des pensées tristes, plus vous réfléchirez de manière excessive.

Repensez à la dernière fois que vous aviez eu une rupture amoureuse, il y a fort à parier que vous n’arriviez pas à penser à autre chose que votre rupture.

Commencez donc à pratiquer la pensée positive et à voir les choses sous un angle de vue positif, le fait d’être enthousiaste vous aidera à ne plus être focalisé sur vos pensées intrusives.

5) Méditez

Méditez

La méditation de pleine conscience est une très bonne pratique pour vous entraîner à contrôler vos flux de pensées.

En restant dans l’instant présent pendant une période définie, vous améliorez votre capacité à ne pas perdre votre attention.

Prenez simplement une position confortable dans un endroit calme, fermez les yeux et commencez à vous concentrer sur votre respiration.

Ne prêtez pas attention aux pensées qui défilent dans votre tête et ramenez constamment votre attention sur votre respiration.

Au fur et à mesure, vous parviendrez à ne plus y prêter attention.

Est-ce normal de tout le temps penser ?

Il est tout à fait normal de tout le temps penser, une étude réalisée sur le sujet a démontré que nous pouvions avoir plus de 6 000 pensées par jour, ce qui représente environ 240 pensées par heure.

La seule différence entre ceux qui arrivent à gérer leurs pensées et ceux qui n’y arrivent pas est la capacité à ne pas leur accorder d’importance.

C’est lorsque vous essayez d’analyser et de remettre en question toutes vos pensées qu’elles prennent deviennent problématiques et vous torturent l’esprit.

Si vous donnez une grande attention à vos pensées, vous leur donnez de l’intensité.

Dans le cas contraire, elles ne vous dérangeront pas et tendront à se dissiper naturellement.

Est-ce une maladie de trop penser ?

Est-ce une maladie de trop penser

Bien qu’il soit tout à fait naturel de penser, il se peut que trop penser devienne une maladie lorsque les pensées intrusives sont la conséquence directe d’un trouble obsessionnel compulsif (TOC).

Les personnes ayant des TOC sont sans cesse envahies par des pensées incontrôlables et répétées.

Un exemple de TOC est de devoir vérifier à plusieurs reprises que la porte de son domicile est verrouillée à double tour.

Tant que ce détail n’aura pas été vérifié, les pensées concernant la porte reviennent en boucle.


Rejoignez une communauté de plus de 3 000 personnes qui s’améliorent personnellement grâce à nos Conseils Exclusifs. Abonnez-vous dès maintenant et atteignez plus facilement vos objectifs !