Comment arrêter de trop penser ?

Comment arrêter de trop penser ?

Trop penser peut devenir un réel problème et vous empêcher de vivre pleinement votre vie.

Cela peut également vous causer des troubles de l’anxiété et des troubles de la concentration.

Toutes ces raisons expliquent parfaitement pourquoi vous avez envie de trouver des solutions.

Nous le verrons plus en détail par la suite, la meilleure astuce pour arrêter de trop penser est de ne pas réagir à vos pensées.

Il vous suffit de ne pas y prêter attention et de les laissez disparaître (plus facile à dire qu’à faire, je vous l’accorde).

Sachez qu’il y a d’autres astuces toutes aussi efficaces que vous pouvez appliquer et que nous allons voir dans l’article.

Est-ce normal de tout le temps penser ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est tout à fait normal de tout le temps penser.

Les études sur les pensées ont démontré que nous pouvions avoir plus de 6 000 pensées par jour, ce qui représente 240 pensées par heure. C’est énorme !

La seule différence entre ceux qui arrivent à gérer leurs pensées et les autres, est la façon de réagir face à ces pensées.

Certaines personnes donnent une grande attention à leurs pensées négatives, alors qu’il s’agit de la meilleure façon de leur donner du pouvoir et d’activer leur effet néfaste.

C’est lorsque vous essayez d’analyser et de remettre en question vos pensées qu’elles prennent de l’intensité.

C’est à ce moment là que vous commencez à vous torturer l’esprit de façon maladive.

Si vous ne prêtez pas attention à vos pensées, elles ne vous dérangeront pas et tendront à se dissiper.

Est-ce une maladie de trop penser ?

Bien qu’il soit tout à fait naturel de penser, il se peut que cela devienne une maladie.

Trop penser est une maladie lorsque les pensées sont la conséquence d’un trouble obsessionnel compulsif (TOC).

Il s’agit d’une forme de trouble mental où vous êtes sans cesse envahis par des pensées incontrôlables et de manière répétée.

Dans la vie de tous les jours, ces troubles de la pensée peuvent réellement vous handicaper.

Un exemple de TOC est de devoir vérifier à plusieurs reprises que la porte de votre domicile est verrouillée à double tour.

Tant que vous n’aurez pas vérifié ce détail plusieurs fois, les pensées concernant la porte vont vous hanter.

Les TOC ne se limitent pas qu’à des obsessions que vous avez à propos de quelques chose, ils peuvent aussi prendre la forme de pensées négatives intrusives.

Le problème est qu’elles se renforcent d’eux-mêmes et créent des mauvaises habitudes.

Ce n’est alors qu’une question de temps avant que l’anxiété et le mal-être ne s’installent à cause de la gêne qu’elles provoquent.

5 Astuces pour arrêter de trop penser

1) Engagez-vous davantage dans vos activités préférées

L’inactivité prolongée laisse trop de temps à l’esprit de réagir aux pensées.

Étant donné que l’objet de vos pensées est souvent orienté vers le même sujet, une bonne astuce pour arrêter de trop penser est de porter votre attention sur d’autres choses, qui ont autant d’importance à vos yeux.

Le but n’est pas d’ignorer complètement vos pensées, mais de vous octroyer des pauses mentales en étant concentré sur autre chose.

Essayez de répondre aux questions suivantes :

  • Avez-vous des passions ?
  • Quelles sont les activités que vous aimez pratiquer ?
  • Quelles sont les choses qui captivent votre attention à 100 % ?

Que ça soit visiter des musées, faire du sport ou lire des livres, trouvez ces choses que vous aimez faire et consacrez-y une partie de votre journée.

Le plus important est que vous ne restiez pas toute la journée à contempler vos pensées.

2) Organisez votre journée

Certaines personnes ne planifient pas leurs journées et leurs activités quotidiennes.

C’est une façon de vivre parfaitement viable, mais quand vous êtes en proie avec des pensées compulsives, il est préférable que vous organisiez vos journées.

Cela vous permettra de ne pas avoir des moments à vide et de rester concentré sur la réalisation de vos activités.

Lorsque vous vous réveillez chaque matin, prenez le temps de noter les activités que vous devez réaliser pour la journée.

3) Discutez de vos pensées avec les autres

Discutez de vos pensées avec les autres pour les minimiser

Il existe un dicton populaire selon lequel un problème partagé est à moitié résolu. C’est souvent vrai !

Lorsque vous gardez vos tracas et vos pensées pour vous-même, elles vont avoir tendance à revenir fréquemment dans votre tête, au point de ne plus pouvoir les contrôler.

C’est pour cette raison que je vous conseille de partager vos pensées et vos problèmes avec quelqu’un d’autre.

Cela vous ôtera certainement d’un poids, et un avis extérieur vous permettra d’y voir plus clair.

Y a-t-il quelqu’un en qui vous pouvez avoir confiance ? Il peut s’agir d’un ami, d’un partenaire ou d’un collègue.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour partager vos problèmes avec des personnes que vous connaissez, il y a une autre alternative :

Vous pouvez rechercher des forums/plateformes où se retrouvent habituellement les personnes qui rencontrent les mêmes difficultés.

4) Soyez heureux

Le conseil d’être heureux peut vraiment paraître vide de sens, mais c’est un des meilleurs moyens de ne plus trop penser.

En effet, des études ont révélé que les sentiments de tristesse pouvaient nuire à notre processus de réflexion.

Lorsque vous êtes triste et déprimé, certaines parties de votre cerveau commencent à agir différemment.

Plus vous vous attardez sur des pensées tristes, plus vous réfléchirez de manière excessive.

Repensez à la dernière fois que vous aviez une rupture amoureuse : il y a fort à parier que vous n’arriviez pas à penser à autre chose que votre rupture.

Lorsque vous êtes vraiment heureux, les pensées intempestives n’existent pas vraiment, où du moins, vous ne les considérez pas comme étant dérangeantes.

Comment arriver à être heureux ?

Commencez à voir les choses sous leur aspect positif.

Si vous avez déjà échoué dans un projet par exemple, ne vous focalisez pas sur cet échec.

Portez plutôt votre attention sur ce que vous pouvez faire pour améliorer votre situation.

Ce sont les nouveaux défis que vous avez à relever qui vont changer la donne.

Le fait d’être enthousiaste à l’idée d’accomplir de nouvelles choses va vous aider à ne plus être focalisé sur vos pensées intrusives.

5) Méditez

La méditation est un très bon exercice mental lorsqu’il s’agit de contrôler vos pensées. Le but est de rester dans l’instant présent pendant une période définie.

Si votre esprit est toujours en train de vagabonder et que vous n’arrivez pas à rester concentré sur une seule chose, la pratique de la méditation vous aidera à canaliser votre attention.

Pour commencer, méditez chaque jour pendant cinq minutes.

Prenez simplement une position confortable dans un endroit calme, fermez les yeux et commencez à vous concentrer sur votre respiration.

Ne prêtez pas attention aux pensées qui vont défiler dans votre tête. Ramenez constamment votre attention sur votre respiration.

Rappelez-vous, c’est surtout la manière de réagir à vos pensées qui influe sur le reste.

Au fur et à mesure que vous vous entraînerez, vous parviendrez également à le faire en dehors de vos séances de méditation.

Conclusion – Comment arrêter de trop penser ?

C’est tout à fait normal de penser en permanence, néanmoins cela peut être le résultat de trouble obsessionnel compulsif.

Si vous pensez trop, songez à ne pas prêter attention à ces pensées.

Il s’agit de la meilleure des solutions pour arrêter de se torturer l’esprit.

Faîtes des choses qui vous animent et vous rendent heureux pour ne plus avoir ce problème.

Laisser un commentaire